WHAT ?!?

Dernière station d’aide, plus que 3 kilomètre à faire. Ou du moins, c’est ce que je crois… Le bénévole m’annonce que je dois me taper la foutue « boucle » (ce n’est pas une boucle, c’est un aller-retour, bout de viarge !) de 2.2 miles avant de pouvoir retourner au départ-arrivée, 1.7 miles plus loin. Le soleil de plomb me tape sur la tête depuis des heures et j’ai juste envie d’en finir au plus sacrant, alors la Bonne Nouvelle qu’il m’annonce  a l’effet d’un coup de poing. Le « WHAT ?!? » que je lâche à ce moment-là est plus que senti.

C’est beaucoup plus tard, alors que la ligne d’arrivée a été franchie depuis un bon bout de temps qu’exactement le même mot sort de ma bouche. Mon temps final de 8:18:28 ne m’impressionnant guère pour ce type de parcours, je ne m’attendais pas à des miracles côté classement. Un top 20 peut-être ?

Quand j’ai vu que j’avais terminé 9e, c’est sorti tout seul: « WHAT ?!? ».