Regarder des deux côtés

Quand j’étais petit, avant même de savoir attacher nos souliers, une des premières choses qu’on apprenait était: « Regarde bien de deux côtés de la rue avant de traverser ».  Comme tous les enfants, il a probablement fallu un paquet de répétitions de la part de mes parents avant que ça rentre définitivement dans ma caboche, mais l’idée a fini par faire son chemin. Pour ne plus en sortir.

Bizarrement, une fois rendus à la vie adulte, certaines personnes semblent l’oublier, particulièrement quand ils ont un volant entre les mains. Avec le temps, j’ai fini par les spotter de loin. Juste à voir la vitesse à laquelle leur bolide (habituellement un SUV, une mini-va ou bien entendu, un pickup !) se dirige vers le prochain arrêt, je sais qu’ils ne verront pas le coureur qui s’en vient. Ils foncent, la tête déjà tournée vers la gauche pour voir si quelqu’un s’en vient. La droite ?  Ça n’existe pas, la droite, c’est seulement l’endroit vers où ils se dirigent, vraiment pas besoin de regader de ce côté-là, voyons !

Ça s’est produit encore une fois vendredi après-midi. Comme j’arrivais à une intersection en « T », une dame pressée dans une mini-van m’a dépassé, l’angle de son véhicule ne laissant aucun doute: elle allait repartir vers la droite dès qu’elle verrait que le champ est libre à sa gauche. Pourtant, elle venait de me dépaser, elle aurait dû au moins avoir une petite idée qu’un coureur allait peut-être vouloir traverser le boulevard pour aller joindre la piste cyclable sur le bord du fleuve. C’était dans le domaine du possible, non ?  Mais non, elle avait le feu au derrière la madame. Elle a bien sûr eu droit à un petit char de bêtises, gracieuseté du coureur qui a dû briser son rythme pour que Madame puisse repartir 2 secondes plus vite. Un tata s’est permis de me klaxonner en guise de réponse. De quoi tu te mêles, du con ?

Tout ça pour dire que la cohabitation entre les coureurs/cyclistes et les automobilistes, bien qu’elle se soit énormément améliorée depuis les années 80, est encore loin d’être parfaite. À cette époque, bien peu de gens faisaient du sport, alors les cyclistes et coureurs étaient des nuisances, tout simplement. Et ça, c’était dans le meilleur des cas: ça voulait dire qu’ils nous avaient vus. Aujourd’hui, même les non-sportifs acceptent la présence de « bizarres » sur les roues. Et depuis l’interdiction des cellulaires au volant (voulez-vous bien me dire qu’est-ce qu’il y avait de si pressant pour empoigner son cell dès qu’on prenait le volant ?!?), j’ai remarqué une nette amélioration. Mais il y aura toujours des inconscients, on ne s’en sort pas, particulièrement les soirs de semaine où les gens ont tendance à courir à gauche et à droite.

Je dois toutefois avouer qu’aujourd’hui dimanche, une situation très propice à un conflit s’est présentée et le tout s’est très bien déroulé. Un gros pickup s’est pointé à une intersection en T. J’arrivais de sa droite, j’étais certain qu’il me couperait. Mais non, il m’a vu et laissé passer. Je l’ai remercié en lui envoyant la main. Je me suis dit que lorsqu’un conducteur a un comportement exemplaire, il fallait bien le souligner. Car la route ne m’appartient pas plus qu’elle apprtient aux automobilistes. Je dois la partager, ce que certains cyclistes (particulièrement les « hots » qui parlent fort) semblent parfois oublier durant l’été. Mais ça, c’est une autre histoire…

Advertisements

2 avis sur « Regarder des deux côtés »

  1. J’ai une confession à faire… Et quand j’ai commencé à lire ton post, j’ai fait… et si c’était lui? lol! En continuant, j’ai vu que le propos était tout autre. C’est que en revenant de ma course hier, j’étais un peu fatiguée et, absurdité de la vie, j’arrête chez Canadian Tire acheter un rétroviseur grand angle pour mon client qui a une mobilité réduite du cou et… je rentre dans un char dans le stationnement pcq je fais pas mon angle mort…!! Mais une chance finalement que c’était une voiture et pas un coureur! lol!!! Et seules qq égratignures sur deux voitures, c’était finalement pas si pire… sauf que… oui, faut regarder comme il faut des deux côtés! lol!!
    Signée: la plus poche des conductrices! Meilleure dans mes running!

    • Ha ha ha ! 🙂 On a tous une histoire où on n’a pas été fort fort dans le stationnement d’un commerce quelconque. Moi, je suis déjà rentré dans le « rack » à paniers en reculant. C’est bien plus facile de chauffer une paire de souliers de course ! Mais c’est drôle, j’ai comme l’impression que je ne manquerais pas de voir un coureur…

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s