Guérir, ça prend du temps

Aujourd’hui, tel que promis, suite des idées qui me sont passées par la tête au cours de notre séjour dans les Adirondack.

Le but des vacances en camping, c’est de relaxer, de vivre lentement, au rythme de la nature. C’est donc se donner le luxe de profiter d’une ressource dont on manque cruellement: le temps. Comme j’étais en « convalescence », j’ai pu en profiter pleinement et j’ai aussi eu l’occasion de constater une chose: guérir, ça prend du temps. Beaucoup de temps.

Je ne parle pas ici de l’éternité entre le moment où la blessure se montre le bout du nez et l’instant béni où on se dit: « Enfin, je suis guéri ». Ça, c’est toujours trop long, on s’entend là-dessus. Ce dont je veux plutôt vous entretenir, c’est de l’investissement nécessaire pour aider, accélérer le processus de guérison. Car celui-là, on ne peut pas le négliger non plus, dans un cas comme le mien à tout le moins. Je m’en suis bien rendu compte ces dernières semaines.

Voyez-vous, mes tendons situés derrière le genou gauche étaient inflammés. Selon mon ostéopathe, la cause était fort simple (à ce que j’ai compris): les muscles de la cuisse et de la jambe étaient perpétuellement contractés, faisant ainsi travailler les tendons alors qu’ils auraient normalement dû être au repos. Le même problème se posait au niveau du sciatique, qui était comprimé par un muscle fessier trop contracté.

Pour aider tout ce beau monde à se détendre, elle m’a « prescrit » une série d’exercices d’étirements. Le premier, c’était pour les ischio-jambiers.

Ischio-jambiers

Étirement de l’ischio-jambier

Je devais tenir cette pose pendant 60 secondes (on aurait dit qu’elle trouvait que ça faisait moins long que de dire « une minute »), 3 répétitions pour chaque jambe. Vous m’imaginez dans cette position, couché sur la table à pique-nique de notre site de camping ?  Disons que j’ai eu droit à quelques visages en point d’interrogation. Et que dire de la place que je prenais dans notre micro-roulotte le soir quand je faisais cet exercice-là ?  La photo suivante (prise en 2007) donne une bonne idée des dimensions gargantuesques de notre VR. Vous m’imaginez faire mes singeries là-dedans ?

site 11

Notre super mini-roulotte

Deuxième exercice maintenant: le côté de la cuisse (le nom du muscle m’échappe). Je devais tenir une position semblable, mais en version couchée plutôt qu’assise, pendant une minute, 3 fois pour chaque jambe.

etirement-cuisse

Étirement côté de la cuisse

Le troisième exercice, c’était pour étirer les muscles fessiers. Celui-là a fait des miracles pour mes troubles au sciatique. J’en voyais les bénéfices dès que les étirements étaient terminés, c’était efficace à ce point-là. J’y ai apporté ma touche personnelle: j’appuyais ma jambe sur un mur ou un arbre au lieu de la retenir avec mes mains, c’était tellement plus plaisant. Bon, encore là, couché sur la table à pique-nique, appuyé sur un arbre, je devais avoir l’air d’un beau zigoto, mais il faut ce qu’il faut. Combien de temps tenir cette position ?  Hé oui, une minute, 3 fois pour chaque jambe.

etirement fessiers

Étirement fessier

Le dernier exercice: les mollets. 3 fois une minute, mais ô miracle, je pouvais les faire les deux en même temps !  Par contre, celui-là, je n’ai pas troué le moyen de le faire dans la roulotte…  🙂

etirement-mollets

Étirement mollets

Au début, lorsque l’ostéo s’est mise à énumérer ces exercices, mon premier réflexe (c’est plate comme ça, un ingénieur) a évidemment été d’additionner les temps: 2×3 + 2×3 + 2×3 + 3 = 21 minutes. En pratique, comme il faut s’installer, faire des transitions entre les exercices, puis ramasser ses petites affaires par après, ça prend presque 30 minutes au total. Et il fallait que je m’exécute matin et soir. Puis, comme j’étais un élève studieux, mon ostéo m’a fait le cadeau suivant: pour accélérer encore plus la guérison, je devais faire les exercices 2 et 3 (pour la cuisse et le fessier) au moins une fois de plus par jour, idéalement deux.

Bref, ça tombait bien que je sois en vacances !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s