Ça fait du bien !

Un redoux accompagné de pluie était prévu. J’étais heureux comme un enfant la veille de Noël: j’allais enfin pouvoir courir sur l’asphalte !  Erreur: la merveilleuse version verglaçante de la pluie était tombée une partie de la nuit, transformant les rues en véritables patinoires.

Je me suis quand même essayé, au cas où. Par bonheur, des abrasifs avaient été épandus à certains endroits, dont sur la piste cyclable longeant le fleuve. J’ai donc pu m’en donner à cœur joie, malgré la quantité infinie de mares d’eau qui me forçaient souvent à l’arrêt. Mais entre deux lacs, j’y allais à fond. Ok, j’en ai définitivement perdu côté vitesse, mais Bon Dieu que ça fait du bien !

On en profite pendant que ça passe…

Advertisements