Un petit peu fourré, le monsieur

Ha, les températures automnales qui comencent à vouloir se montrer le bout du nez… Enfin !  Car, c’est bien beau, la chaleur et l’humidité, mais comme je l’ai tellement souvent répété, ce n’est pas l’idéal pour nous, les coureurs. Bon, à force d’avoir à en subir, on finit pas s’habituer, mais jamais complètement. Et quand il commence à faire plus frais, on se sent rivigoré au moment de partir à courir.

Ça a donc donné une superbe sortie de 26 km dans les sentiers sur les bords du fleuve dimanche matin. Sortie que je voulais originalement relaxe, mais bon, étant moi-même, j’ai tout de même fait du 4:30 de moyenne, malgré la fatigue de St-Bruno encore bien présente dans les jambes.

Puis ce matin, il ne faisait pas 10 degrés quand je suis parti de St-Lambert en direction du bureau. Au menu, 17 km avec intervalles. Mais bon, le pont Victoria étant levé, j’ai dû passer par Jacques-Cartier et les intervalles se sont transformés en course « tempo ». Au parc Jean-Drapeau, il y avait une équipe de tournage et une dame m’a regardé passer, soupirant un petit « Chanceux… » comme j’étais à sa hauteur. Une coureuse qui m’enviait, on dirait bien.

Mais bon, ce n’est pas de ça dont je veux jaser ce soir. Parce que voyez-vous, je suis un peu fourré dans mon horaire. En étant à mon premier ultra, je ne sais pas trop comment organiser mes trois dernières semaines, celle où on diminue la charge d’entrainement. Bon, sur le programme que j’ai, je suis supposé faire 99 km cette semaine, mais c’était avec un 50 km dimanche. Or, ces longues-là, c’est fini, il est maintenant trop tard. J’avais prévu faire une trentaine de km au mont Royal jeudi matin, mais problème: mon horaire flexible au travail ne l’est pas tellement, ces temps-ci. Jeudi AM, impossible. Jeudi PM ?  Tout de suite après dîner, en montagne, à 29 degrés ?  Pas certain. Demain alors ?  Problème de stationnement dans les rues. Et de toute façon, encore là, côté professionnel, ce serait difficile…

Je me suis donc fait à l’idée de faire « seulement » un 16-17 km en vitesse (intervalle ou tempo), sur route jeudi matin. Mais en fin de semaine, je fais quoi ?  Je vais retourner en sentiers, c’est certain. Mais quelle distance ?  Mon programme suggère deux fois 20 km, alors qu’en préparation pour un marathon, j’aurais fait un 16-24. Il me semble donc que 20-20, ce n’est pas beaucoup… 30-30 peut-être ?  Est-ce trop ?  Pas assez ? Bref, je ne sais plus.

J’ai des gros problèmes, hein ?  😉

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s