Le long voyage

Le plus long des voyages commence par un simple pas. C’est ce qu’on dit. Et j’avoue que j’ai très très hâte de le faire, ce premier pas.

Le premier pas d’un long périple qui sort un peu de l’ordinaire. La destination ?  West Windsor, Vermont. La date ?  Les 19 et 20 juillet 2014. Cette fin de semaine-là (en tout cas, je pense que ce sera celle-là) aura lieu le Vermont 100 Endurance Run, la course que j’ai choisie pour faire mon premier 100 milles (bon, ça y est, je vois d’ici ma mère en train de freaker devant son écran d’ordinateur). J’avais cette idée derrière la tête dès le moment où je me suis inscrit au Vermont 50 l’an passé. Je me disais que si tout se déroulait bien, j’allais me lancer dans la grande aventure, la vraie.

Car le 100 milles, c’est le nirvana de l’ultramarathonien, l’équivalent du marathon pour le coureur qui a encore toute sa tête. Le 50 milles, c’est un peu comme le demi-marathon: c’est une super belle course, ça prend un entrainement spécifique et un bon investissement de temps pour réussir. Sauf qu’il reste toujours un petit doute, on se demande toujours si on est capable de passer à la distance supérieure. Ben voilà, c’est dans cet état d’esprit que je suis: j’ai fait un 50 milles, je vise maintenant le 100.

Une de mes tantes a exprimé ce que bien des gens pensaient probablement quand ils ont appris que je courrais un 50 milles: “Pourquoi faire ?”. Hé bien, pour rien, justement. Seulement pour me prouver que je peux le faire, pour voir où sont mes limites. Et pour m’amuser parce que je ne me suis jamais autant amusé qu’en courant par ce jour pluvieux de septembre. Ce sera exactement la même chose pour le 100 milles.

Et maintenant, pourquoi attendre à 2014 ?  La réponse est plus logistique qu’autre chose. Boston est en avril et je ne veux pas le faire comme épreuve préparatoire. Je ne pense vraiment pas y battre mon PB (surtout avec cette foutue blessure qui semble vouloir s’amuser à retarder mon entrainement), mais j’aimerais bien me requalifier. Pas que ce serait très utile, vu que je suis déjà qualifié pour 2014 et que je ne compte pas y retourner de toute façon. Mais je ne sais pas, il me semble que tant qu’à aller à Boston, je savourerais plus l’expérience si je me requalifiais. Si je fais Boston “sérieux”, ça veut dire phase de tapering avant, donc diminution de l’entrainement dans les semaines précédant l’épreuve. Aussi, moins de travail en montagne et plus en vitesse.

L’autre facteur non négligeable est que je veux aller chercher plus d’expérience en ultra avant de me lancer dans un 100 milles. Ça signifie faire quelques autres courses de 50 milles avant. Entre Boston et le Vermont 100, il n’y en a pas vraiment, peut-être Bear Mountain au début mai. Mais ça demeure très proche de Boston. Il y a aussi St-Donat, qui est un 58 km, à la fin juin. À part ça…

Bref, le timing n’est pas bon pour 2013. Et de toute façon, c’est déjà complet, alors… Imaginez : le gagnant de 2012 est sur la liste d’attente !  Je compte donc me “contenter” de Boston, St-Donat, du Vermont 50, peut-être New York et probablement une ou deux épreuves plus courtes en montagne, style Sutton et/ou Orford.

Pour 2014, le plan est de faire un marathon au printemps (Barbara et moi aimerions tellement aller à Rome en mars…), Bear Mountain début mai, peut-être Ottawa, St-Donat fin juin et culminer le tout par le Vermont 100. Ensuite, ce sera de mon lit d’hôpital que je vous ferez parvenir de mes nouvelles. 😉

Beau programme, non ?  Surtout, un merveilleux voyage que j’entame. De longues heures, parfois des journées entières à passer seul, à méditer sur la vie, le bonheur, à penser à tous ceux que j’aime et qui me font l’honneur de m’aimer, malgré mes innombrables défauts, mes multiples lubies. Je compte profiter de chaque instant car comme l’a dit Dean Karnazes (ce n’est probablement pas de lui, mais bon…): ce n’est pas la destination qui compte, c’est le chemin qu’on prend pour s’y rendre.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s