Où donner de la tête ?

Ça va mieux. En fait, c’est un peu une façon de parler parce qu’on ne peut pas dire que côté guérison, ça se fait à la vitesse de l’éclair. Mais on dirait que dans ma tête, j’ai réussi à me faire l’idée: il n’est pas impossible que ma saison soit terminée. Je sais, il est beaucoup trop tôt pour lancer la serviette et je ne la lancerai pas de toute façon, mais on dirait que j’ai trouvé un semblant de paix intérieure. Peut-être que le sevrage physique est passé et que le psychologique réussit à se satisfaire du vélo (pour le moment)…

Il faut dire que ma douleur à la fesse/hanche/dos « aide » beaucoup. C’est probablement un mal pour un bien car elle m’empêche de marcher confortablement durant plus d’une heure. Après ce laps de temps, chaque appui que je prends sur le pied gauche devient inconfortable et ma démarche en est affectée. Alors je ne me vois tout simplement pas me mettre à courir. Pendant ce temps-là, je laisse mon genou tranquille.

Il y a une chose qui m’a frappée depuis que je suis au garage: c’est très compliqué de se faire soigner. On ne sait pas où donner de la tête. Tous les gens à qui j’en parle ont leur opinion et me donnent des références en physio, en ostéo, en médecine sportive, etc. Et j’ai une impression étrange: ces gens ne travaillent pas en équipe. Pas moyen d’avoir un diagnostic de base et se faire aiguiller vers la bonne personne par après. Chacun tire la couverture de son côté et croit pouvoir nous guérir.

Qu’est-ce qui me fait penser ça (et je me trompe peut-être) ?  Trois de mes lecteurs, qui sont aussi des coureurs (désolé mesdames pour l’utilisation du masculin pour alléger le texte :-)) m’ont fortement conseillé d’aller voir un ostéo. À ce que j’ai compris, l’ostéopathie se fait tout en douceur, tout le contraire de la chiropractie. Pourtant, les deux professionnels pensent pouvoir régler mon problème.  Heu, qui dois-je croire, moi ?  Est-ce qu’il serait possible de prendre deux chemins totalement différents pour atteindre la même destination ?

Je vais donc faire le cobaye cette semaine: des rendez-vous mardi avec Sophie et mercredi en ostéo. On verra bien ce que ça va donner…  Mais encore là, on me dit que ce n’est peut-être pas une bonne idée de se taper deux traitements coup sur coup comme ça. Mais comment je peux savoir, moi ?  Je ne suis qu’un pauvre ingénieur, je ne connais rien au corps humain. Ça prendrait l’avis d’un super-professionnel de la santé, un médecin sportif, par exemple. Et si je pouvais le voir avant le mois d’octobre, ça ferait bien mon affaire. Seb, tu n’en connaitrais pas un ?

En tout cas, ma date-butoir est fixée: si je suis incapable de m’entrainer normalement durant nos deux semaines à Lake Placid à la mi-août, les deux ultras prévus en septembre vont sauter. Pour New York, on avisera. Pour celui-là, nous allons faire le voyage peu importe ce qui arrive, quitte à transformer le séjour en vacances d’automne. Parce qu’au bout du compte, il n’y a pas que la course dans la vie, n’est-ce pas ?  (Ho que ma douce moitié va être contente de lire ça ! :-))

Advertisements

4 avis sur « Où donner de la tête ? »

  1. Je vous comprends tellement. En ce qui me concerne ce sont les sprints, intervalles qui ont eu raison des mes hanches et de mes aines depuis la mi-mai. J’ai bien couru quelques courses auxquelles j’étais inscrite mais j’ai payé pour…
    Après des séances d’ostéopathie, de massage sportif et d’acupuncture, j’en suis venue à la conclusion que la meilleure façon de me traiter était de vraiment vouloir m’aider et de me porter un intérêt plus grand que nature. Je l’ai trouvé avec mon masseur sportif. Je ne suis pas guérie…loin de là…mais j’y ai trouvé ce dont j’avais besoin.
    L’autre bon et excellent traitement auquel je résiste quand même…un peu…est le repos TOTAL. Mais bon…j’aime courir, je m’ennuie de courir, de ces belles longues distances qui me comblent de bonheur, de la complicité avec les autres coureurs, de tout !
    Bonne récupération et merci de partager vos sentiments.

    • Merci de partager vos expériences. Bien je ne ne me réjouisse pas du fait que vous soyez blessée vous aussi, bien au contraire, ça a un petit côté réconfortant de se savoir « compris ». À la longue, je finis par me sentir pleurnichard à force de parler de mes bobos qui ne finissent plus de guérir.
      Les longues et belles sorties me manquent énormément à moi aussi. En plus, nous étions en campagne ce week-end, une véritable torture !
      Bonne récupération à vous aussi et un gros merci pour les bons mots.

  2. J’espère que ce prochain thérapeute va pouvoir t’aider. Mais pour ton état d’esprit, c’est bien. A-t-on le choix dans une telle situation, n’est-ce pas? Parce que le repos semble incontournable dans ta situation. J’ai demandé à une copine le nom de sa physio qui s’y connaîtrait en course, si jamais ça continuait à stagner.
    Liette Théroux, et elle pratique chez Physiopro, une toute petite clinique de Repentigny.
    1293, rue de Vienne
    (450)582-6687
    Pour ma part, l’entraînement va bon train, quoique je trouve que l’entraînement pour le marathon prenne de plus en plus temps. La longue run cette semaine, 26 km. C’est les courses de semaine qui sont difficiles à entrer dans l’horaire, mais… Quand on aime courir… Mais je n’embarquerai pas dans ce sujet, question de sympathie.
    Te souhaite bonne chance. Continues de donner des nouvelles.

    • Notre cerveau a beau savoir que le repos est le meilleur remède, le reste du corps semble l’oublier… 😉
      Merci pour le tuyau de la physio. C’est un peu loin de chez moi, mais je ne reculerai devant rien pour recommencer la course. En attendant, vous risquez de lire plus souvent des récits de visites chez les différents thérapeutes que des récits de courses !
      Pour ce qui est de ton entrainement, c’est super que tu puisses continuer à allonger tes longues sorties sans trop de problème d’horaire. Pour la semaine, je sais fort bien que c’est compliqué de tout faire « fitter ». Mais on réussit toujours, n’est-ce pas ?
      Je te remercie pour ta sympathie, c’est très gentil et attentionné de ta part. Mais ne te gêne pas pour parler de ton entrainement si tu en as envie, ça me changerait peut-être les idées après tout ! 🙂
      Bon entrainement et surtout: amuse-toi bien !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s