C’était une belle journée

La température était fraiche, juste comme il faut. Il faisait un beau soleil et les vents étaient légers. Des conditions idéales pour la course, quoi.

J’avais perdu mon combat contre le parcours par décision partagée: au 34e kilomètre, j’avais été assailli par des crampes. Je ruminais à ça, paisiblement allongé dans le bain. Qu’est-ce que j’aurais pu faire de différent ?  Comment allais-je attaquer ce parcours accidenté la prochaine fois ?  Est-ce qu’il y aurait seulement une prochaine fois ?  J’avais déjà mon ticket pour l’année suivante, mais est-ce que ça me tentait vraiment ?

Puis LA nouvelle est arrivée à nous. Incrédulité. Stupeur. Consternation. Les images montrant l’aire d’arrivée étaient terrifiantes, d’une horreur sans nom. On venait de s’en prendre à mon sport. On venait de s’en prendre à ma communauté. J’étais passé à quelques mètres des bombes, j’aurais pu faire partie des victimes.  On nous avait attaqués. Nous, les coureurs.

Du coup, comme des millions de mes semblables à travers le monde, j’ai perdu mon innocence. Notre monde ne serait plus jamais pareil. Ha, les conversations et rigolades d’avant et d’après-course seraient toujours de mise. Après l’arrivée, je féliciterais et recevrais des félicitations de la part des autres coureurs, comme avant. Mais nous aurons toujours ÇA en arrière-pensée.

Ça s’est passé le 15 avril 2013, il y a un an. Jamais je n’oublierai.

Advertisements

4 avis sur « C’était une belle journée »

  1. Un collègue plus âgé m’a dit une fois: « L’imbécilité humaine ne cessera jamais de m’impressionner ». En effet. Malheureusement il avait bien raison. Par chance qu’il y a la beauté de la course en forêt et l’amitié pour compenser.
    Mario

    • Ton collègue a bien raison, en effet. Quant à la course en forêt, je ne sais pas pourquoi, mais ma conjointe est plus enthousiaste à venir m’y voir courir qu’avant… 😉 Si jamais un événement de ce genre devait arriver dans le cadre d’une course en sentiers, je crois que je prendrais le prochain départ pour la planète Mars.

  2. Bonjour, je travaille à Radio Classique et nous sommes à la recherche de coureurs français participant au marathon de Boston. Est-ce que vous seriez d’accord pour réaliser une interview? Merci d’avance
    Marc Bourreau

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s